Critiques

La Science Derriere Le Pourquoi Du Sommeil (2021)


L’importance du sommeil

L’importance du sommeil a été associée à sa relation avec la santé du cerveau ainsi qu’aux peuples&#8217 ; le bien-être tout au long de leur vie.  Au lieu de se concentrer sur des troubles du sommeil particuliers, les neurologues et les scientifiques préfèrent se concentrer sur le fait que le sommeil n&#8217est pas seulement un indicateur de n&#8217importe quel trouble du sommeil ou même de maladie neurologique, mais qu&#8217il s&#8217agit en fait d&#8217une fonction vitale liée à la santé et au fonctionnement du cerveau. Quel que soit l’endroit où une personne se trouve ou exerce une certaine profession, le sommeil est crucial pour déterminer si le corps et l’esprit fonctionnent au mieux de leurs capacités. Le sommeil est si profond et omniprésent chez tous les êtres humains, c&#8217est pourquoi l&#8217évaluation de la qualité du sommeil est fondamentale pour comprendre le bien-être de la personne autant que les signes vitaux. Dans les premiers temps de la recherche sur le sommeil, les scientifiques se sont concentrés sur les processus complexes qui se déroulent dans le corps et l&#8217esprit humains et qui sont liés aux biorythmes humains. Ces études tendaient à évaluer l&#8217importance du sommeil tout au long de la vie d&#8217un adulte et la façon dont les différentes étapes de la vie sont affectées par un sommeil de qualité ou autre. En outre, les scientifiques ont également étudié le sommeil des personnes âgées afin de déterminer les effets des perturbations du biorythme humain et leurs conséquences sur la santé du cerveau humain et le sommeil. Ils semblent lier les biorythmes humains et le sommeil au bon fonctionnement du cerveau et les perturbations du rythme circadien à une neurodégénérescence accélérée (dégénérescence des fonctions neurologiques). 2 .

Le plus souvent, le sommeil n’est pas pris très au sérieux par la plupart des gens.  Même, près de la moitié des personnes qui souffrent de problèmes liés au sommeil comme apnée du sommeil n’acceptent pas qu’elles aient besoin d’une aide médicale. La plupart des gens considèrent que le sommeil est un élément qui détermine si une personne est alerte ou fatiguée. Cependant, le sommeil est bien plus que cela. Il peut même finir par sauver la vie d&#8217une personne si les causes de la perturbation du sommeil sont déterminées et si des mesures correctives sont prises. Pour que le corps et l&#8217esprit fonctionnent correctement, le sommeil est indispensable. Si l&#8217on ne le prend pas au sérieux et continue à rester éveillé pendant de longues heures, et si le manque de sommeil devient continu, cela peut même s&#8217avérer fatal. Il faut être reconnaissant si l’on peut bien dormir. Actuellement, 70 à 80 millions de personnes aux États-Unis souffrent d’insomnie qui les empêche de dormir quand elles devraient dormir ou, une fois qu’elles ont dormi, les empêchent de dormir pendant de longues heures bien au-delà de l’heure à laquelle elles devraient être debout. Pour ces personnes, le sommeil devient un luxe. Pour d’autres, c’est quelque chose qu’ils considèrent comme allant de soi, et certains sont tellement négligents qu’ils en abusent même 3 .

Etude de la privation de sommeil (SD) pour mesurer l’importance du sommeil

Dans le monde moderne, rester éveillé pendant de longues heures est devenu un phénomène répandu. Alors que la privation de sommeil sous forme de restriction partielle du sommeil est plus courante dans le monde aujourd’hui, les scientifiques se sont davantage concentrés sur ce qu’ils décrivent comme une privation totale de sommeil. Ainsi, que la privation de sommeil (SD) soit partielle ou totale, il a été observé qu’elle a un impact sur les fonctions cognitives du cerveau et qu’elle a donc une incidence directe sur les performances cognitives. La DS a un impact direct sur la mémoire de travail et perturbe également l’attention. Mais ce n’est pas tout.  Une privation prolongée de sommeil commencerait à affecter la mémoire à long terme également et aurait même un impact sur les capacités de prise de décision d’un individu. La privation partielle de sommeil peut avoir un impact négatif sur l’attention et est particulièrement gênante lorsqu’il s’agit de ‘vigilance.&#8217 ; Bien qu’il n’y ait pas eu trop d’études menées pour déterminer les effets du DS partiel sur les fonctions cognitives, il est néanmoins extrêmement important de se remettre de cet état. Les scientifiques ont observé que le processus de récupération conduisant à la restauration des fonctions cognitives impliquées dans le cas d’un DS partiel est encore plus exigeant que celui impliquant un DS total 4 .

Perturbation de la qualité de vie due à la perte de sommeil

Bien que de nombreuses raisons puissent entraîner une perturbation de la qualité de vie d’un individu, l’une d’entre elles est effectivement la perte ou la privation de sommeil. Un sondage 2018 réalisé par la National Sleep Foundation aux États-Unis montre que parmi les adultes américains qui ont une bonne santé et une bonne qualité de sommeil, 90 % d’entre eux affirment qu’ils sont assez efficaces pour se déplacer dans la vie et faire les choses comme ils le souhaitent. Cela contraste fortement avec les 46% d’adultes qui sont privés de sommeil, même partiellement, et qui sont suffisamment capables de faire les choses comme ils le souhaitent. On constate un grave manque de préautorisation du ‘sommeil&#8217 ; comme facteur important à considérer pour une vie saine par rapport à d&#8217autres activités telles que la nutrition/la remise en forme, la vie sociale, le travail, ainsi que les intérêts personnels/les hobbies, etc. 5 .

Manque de planification

Le même sondage révèle également que 65% du public aux États-Unis pense que s’ils peuvent dormir suffisamment, ils seraient en mesure de devenir plus efficaces. Cependant, 41% de la population est forcée d’admettre qu’elle considère rarement le fait qu’elle ne prévoit pas la quantité de sommeil qu’elle aura le lendemain. Que l’on soit enfant ou adulte, la majorité aux États-Unis semble être ‘surprogrammée&#8217 ; de façon constante. La raison de ce problème est simple à comprendre. Ils n&#8217ont tout simplement pas ‘réserve&#8217un temps suffisant pour s&#8217adapter au sommeil quotidien dans le cadre de leur planification quotidienne. La National Sleep Foundation gère chaque trimestre l&#8217indice de santé du sommeil, qui a été assez constant dans un passé récent, et le score global se situe depuis un certain temps déjà autour de 76 sur un total de 100. Dans le sondage de 2018, le changement le plus important a été remarqué dans au moins un aspect qui est lié à la durée du sommeil. Cet aspect s’est amélioré pour les adultes américains en ce qui concerne la durée du sommeil en semaine. Cependant, des statistiques inquiétantes se cachent encore dans les bas-fonds. L’une d’entre elles est la qualité du sommeil, qui s’est élevée à 67 dans le sondage de 2018 5 .

Rôle vital du sommeil

Un des nombreux rôles vitaux du sommeil est d’aider les gens à consolider et à solidifier leurs souvenirs. Lorsqu’un individu vaque à ses occupations quotidiennes, une quantité incroyable d’informations est transmise au cerveau.   Ces informations ne sont pas directement enregistrées ou stockées de la même manière ; elles sont stockées dans des ordinateurs. Ces faits, ainsi que les expériences de l’être humain, sont d’abord traités par le cerveau et sont ensuite stockés. Cependant, beaucoup de ces étapes vitales ont lieu lorsque la personne est endormie et non éveillée. Des bribes d’informations sont transférées pendant la nuit de la mémoire à court terme ou provisoire à la mémoire à long terme, beaucoup plus puissante. Ce processus, qui a lieu pendant que la personne dort, est appelé ‘consolidation.&#8217 ; Les scientifiques et les chercheurs ont également découvert que les gens ont tendance à conserver les informations et à effectuer des tâches liées à la mémoire encore mieux après le sommeil.  Pour restaurer le corps et l’esprit et les rajeunir, une personne a besoin de dormir pendant de longues heures.  Le corps développe également ses muscles, synthétise des hormones, répare les tissus, régénère les os, etc. pendant toute la durée du sommeil 1 .

Restauration physique par le sommeil

De nombreuses théories ont été avancées pour expliquer le besoin de sommeil pour la restauration physique.  Le corps se développe et se répare pendant le sommeil, mais beaucoup de choses restent encore un mystère. Tout récemment, 6 Schmidt a présenté une théorie qui est centrée sur le concept d’allocation de ressources énergétiques limitées à différents processus biologiques nécessaires.  C’est ce qu’on appelle le modèle d’allocation d’énergie du sommeil. Selon Schmidt, le cycle veille-sommeil a évolué pour conduire les processus biologiques essentiels pendant le sommeil afin de conserver l’énergie pendant le sommeil. Selon cette théorie, la consommation optimale d’énergie est obtenue par les cycles sommeil-éveil. Cela permet de maintenir l’énergie totale dépensée à un niveau optimal.  Les chercheurs qui favorisent fortement la fonction réparatrice du sommeil notent que les hormones libérées pendant le sommeil ont généralement une fonction anabolique , par exemple les hormones de croissance humaines. En revanche, les hormones qui sont principalement libérées pendant la période de veille ont ce que les scientifiques appellent l’effet catabolique , par exemple la libération de cortisol.  Cette fonction ne se produit pas lorsque la personne est endormie 7

Utilisation optimale de l’énergie

Des niveaux d’énergie plus faibles sont constatés pendant le sommeil. Ainsi, les coûts énergétiques pour le corps humain sont moins élevés pendant le sommeil que pendant la veille. Les chercheurs CM Jung et ses collègues ont évalué sept participants en bonne santé dans le cadre d’une étude, et leur âge se situait dans la fourchette de 22 ± cinq ans.  Ils ont été autorisés à dormir normalement et ont également été privés de sommeil à différents moments. Ils ont également été étudiés pendant la période de récupération. Ils ont découvert qu’en 24 heures, les coûts énergétiques augmentaient de 7 % pendant la période de privation de sommeil et diminuaient de 5 % pendant la période de récupération 8 . Malgré ces études, si les chercheurs sont confiants quant au rôle important du sommeil pour la croissance humaine, il est nécessaire de poursuivre les études afin d’approfondir la question et de découvrir d’autres faits. Les chercheurs ont également découvert que si le temps de sommeil n’est pas adéquat et que la personne est soumise à un manque de sommeil pendant de longues périodes, cela pourrait entraîner des problèmes comme l’obésité et la prise de poids. Si une personne est privée de sommeil, de nombreux autres facteurs commencent à se glisser et à jouer un rôle important. Ces facteurs peuvent entraîner une augmentation inutile de l’appétit. La personne peut commencer à se sentir plus affamée, ce qui se traduit par une augmentation de la consommation alimentaire et donc par une prise de poids à long terme, ainsi que par une obésité 9 .

Système immunitaire

L’effet d’un sommeil approprié sur les fonctions de régulation du système immunitaire ainsi que les effets négatifs de la privation de sommeil sur le système immunitaire ne sont pas encore très bien compris.  Cependant, de nombreux travaux de recherche effectués récemment ont indiqué que le sommeil tend à renforcer le stade précoce de la réponse immunitaire mise en avant par le système immunitaire de l’organisme contre toute menace 10 . Une étude réalisée pour tester cela a consisté à étudier la réponse du système immunitaire chez 27 hommes sains après avoir été vaccinés contre le virus de l’hépatite A. Ces hommes ont été obligés soit de rester éveillés après avoir reçu le vaccin, soit de dormir.  Ceux qui s’étaient endormis ont été testés pour révéler que la fréquence des cellules T auxiliaires (Th) spécifiques de l’antigène (Ag) avait doublé chez eux.  Ce processus s’est produit au cours des premiers stades du sommeil lent, la première nuit suivant la prise du vaccin. Pour les personnes privées de sommeil, on a observé que leurs mécanismes gnomoniques et cellulaires étaient perturbés.

Mortalité et sommeil

Il est intéressant de noter que si la durée de sommeil de 7 heures pour les adultes s’est avérée être la plus optimale en termes de mortalité toutes causes confondues, ceux qui dorment plus de 7 heures et ceux qui sont privés de sommeil, c’est-à-dire qui dorment moins de 7 heures, présentent un risque plus élevé de mortalité toutes causes confondues. Une autre étude a révélé que les personnes qui dorment moins de 5 heures par jour par rapport aux 7 heures de sommeil requises, l’incidence de l’obésité, un indice de masse corporelle plus élevé, l’hypertension, le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques et l’hypercholestérolémie étaient plus élevés que les personnes qui dorment normalement 7 heures par jour. Il a également été constaté que les personnes qui manquent de sommeil ont tendance à être plus exposées à des problèmes de tension artérielle, de rythme cardiaque, etc. Ces problèmes pourraient être symptomatiques d’une activité nerveuse inutilement élevée 11 .

Sommeil et réparation des os

Les os humains continuent à se réparer tout au long de la vie de l’être humain. Le tissu osseux est régulièrement retiré du squelette et remplacé en permanence par du tissu osseux nouvellement formé. C’est ce qu’on appelle le métabolisme osseux ou le remodelage osseux.  Cette régénération ou remodelage permet de maintenir la solidité, la densité osseuse et la flexibilité des os.  Le processus de remodelage osseux est invoqué dans le cas d’une blessure osseuse ainsi que lorsque les os doivent être réparés.  Le processus de remodelage osseux est tout aussi efficace, que les os aient besoin d’être réparés après une blessure ou qu’ils aient subi des micro-dommages à la suite d’une usure régulière des os. Le processus de remodelage osseux s’enclenche quelle qu’en soit la cause.  Il commence à réparer et à remplacer les parties endommagées des os. Si un individualiste dort normalement, c’est-à-dire un adulte qui dort 7 heures par jour, le processus de remodelage osseux est tout à fait optimal et fonctionne correctement. Cependant, en cas de privation de sommeil, de graves anomalies dans l’os et la moelle osseuse peuvent s’installer, perturbant ainsi le processus naturel. Une expérience menée sur des animaux dans un laboratoire du Medical College of Wisconsin a permis de découvrir que les animaux privés de sommeil avaient cessé de former de nouveaux os et que leur densité osseuse avait commencé à diminuer progressivement. La flexibilité des os a également été réduite en raison des effets de la privation de sommeil sur la moelle osseuse.  Il est extrêmement important d’avoir des os flexibles pour prévenir les fractures. La même étude a prouvé que les humains se comportent de la même manière.  Le processus de remodelage osseux reste normal tant que le sommeil est normal, mais il commence à être perturbé par une privation croissante de sommeil.  Pour de nombreuses personnes dans ce monde en évolution rapide qui a tendance à les priver de sommeil, il est très important de noter ce fait. La diminution de la densité osseuse, à long terme, pourrait conduire à l’ostéoporose chez les personnes âgées 12 .

Étude sur les marqueurs de privation de sommeil et de réparation osseuse

L’America Sleep Association a rapporté une étude en 2017 par laquelle elle s’est efforcée de comprendre le lien entre le manque de sommeil et ses effets sur la formation des os. L’étude a été financée par le National Institute on Aging et la Medical Research Foundation of Oregon, ainsi que par le National Institute of Arthritis and Musculoskeletal and Skin Diseases. L’étude a porté sur dix hommes en bonne santé qui ont été soumis à trois semaines consécutives de sommeil insuffisant.  L’analyse de sang effectuée à la fin des trois semaines a montré que le marqueur de la formation osseuse avait diminué en concentration dans leur corps.  Les résultats ont ensuite été comparés aux résultats des personnes qui souffrent normalement de facteurs tels que le décalage horaire ou qui travaillent en équipe. Pour les personnes souffrant du décalage horaire et travaillant en équipe, le marqueur de la résorption osseuse n’avait pas changé. Les recherches ont conclu qu’un manque de sommeil pouvait entraîner une altération de l’équilibre osseux. En 2017, au moins 54 millions d’Américains souffraient d’ostéoporose ou avaient une faible densité de masse osseuse. Cependant, 50 % de ces personnes n’ont pas encore reçu de diagnostic ou de raison expliquant leur faible masse osseuse. Il est tout à fait possible qu’un sommeil insuffisant ou des troubles chroniques du sommeil s’avèrent être une cause valable d’une telle affection 13 .

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont rapporté qu’au moins 25% ou plus de la population aux Etats-Unis ne dort pas suffisamment à certaines occasions.  10 % de la population, selon leurs données, dort insuffisamment et fréquemment. Ces statistiques sont inquiétantes car elles montrent un manque de priorité ou de planification quant à l&#8217importance du sommeil dans la vie quotidienne des gens. L&#8217étude avait également analysé la perturbation du rythme circadien ainsi que les conséquences sanitaires du manque de sommeil. L&#8217étude a simulé ce qui arrive aux personnes qui travaillent en équipe ou qui souffrent du décalage horaire. Les similitudes ont été organisées de telle sorte que l’étude a permis d’élaborer en laboratoire un scénario équivalent à un vol quotidien sur quatre fuseaux horaires aux États-Unis pendant trois semaines. Les sujets ont dû dormir 4 heures de plus que le jour précédent. Ainsi, chaque jour devenait un jour ayant 28 heures pour eux.  Ils ne pouvaient pas non plus dormir plus de 5 ou 6 heures par 24 heures. Des tests sanguins ont été effectués avant l’étude et après trois semaines également.  Les biomarqueurs pour la réparation des os ont été mesurés dans chaque cas. Les sujets avaient reçu le même type de nutriments en même quantité pendant les trois semaines.  Six des hommes étaient âgés de 20 à 27 ans, tandis que quatre se situaient entre 55 et 65 ans 13 .

Toutes les données et informations présentées ci-dessus indiquent clairement qu’un sommeil approprié est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement du cœur, du système immunitaire, une utilisation optimale de l’énergie, le remodelage et la réparation des os, la croissance musculaire et la santé et le bien-être général d’un individu. La privation de sommeil prolongée sur de longues périodes pourrait affecter sérieusement l’un ou l’ensemble des éléments ci-dessus et peut entraîner de graves problèmes de santé à long terme. Toute personne souhaitant éviter de graves problèmes de santé, notamment le risque d’ostéoporose à un âge avancé, doit envisager d’atteindre un sommeil de qualité et commencer à établir des priorités et à planifier correctement le sommeil pour chaque jour à venir dans le cadre de sa routine quotidienne. Un sommeil sain quotidien garantirait le bon fonctionnement du métabolisme de l’organisme et ne serait pas soumis à des préjudices liés à la privation de sommeil, entraînant ainsi le bon fonctionnement du système immunitaire et des mécanismes de remodelage osseux. Le système nerveux, ainsi que le cœur, ne seraient pas mis sous pression, et l’individu aurait tendance à vivre longtemps une vie saine et normale.

Références

1 NSF. (2019). Pourquoi avons-nous besoin de sommeil ? Extrait de la National science foundation : https://www.sleepfoundation.org/articles/why-do-we-need-sleep

2 Schneider, L. (2019). L’importance du sommeil. Extrait de Practical Neurology : https://practicalneurology.com/articles/2019-mar-apr/the-importance-of-sleep

3 Stevenson, A. (2019). Pourquoi le sommeil est-il important ? Extrait de l’American Sleep Association : https://www.sleepassociation.org/about-sleep/how-important-is-sleep/

4 Polo-Kantola, P. A. (2007). Privation de sommeil : Impact sur les performances cognitives. Neuropsychiatr Dis Treat. , 553-567.

5 Colbert, T. (2018). Sondage 2018 sur le sommeil en Amérique. Fondation nationale des sciences .

6 Schmidt, M. (2014). Restauration physique par le sommeil. Neurosci Biobehav Rev 47(0) , 122-153.

7 Weitzman E D, N. C. (1974). Effets d’un cycle veille-sommeil prolongé de 3 heures sur les stades du sommeil, le cortisol plasmatique, l’hormone de croissance et la température corporelle chez l’homme. J Clin Endoc Metab 38(6) , 1018-1030.

8 Jung CM, M. E. (2011). Dépenses énergétiques pendant le sommeil, privation de sommeil et sommeil après une privation de sommeil chez l’homme adulte. J Physiol 589 (Pt 1) , 235-244.

9 Spiegel, K, T. E. (2004). Brève communication : le manque de sommeil chez les jeunes hommes en bonne santé est associé à une diminution des taux de leptine, à une augmentation des taux de ghréline et à une augmentation de la faim et de l’appétit. Ann Int Medi 141(11) , 846-850.

10 Lange T, D. S. (2011). Le sommeil après la vaccination stimule la mémoire immunologique. J Immunol 187(1) , 283-290.

11 Samson Z Assefa, M. D.-A. (2015). The Functions of Sleep (Les fonctions du sommeil). Neuroscience Volume 2, Issue 3 , 155-171.

12 SO. (2019). Les habitudes de sommeil et la santé de vos os. Summit Orthopedics , https://www.summitortho.com/2015/03/06/sleep-habits-bone-health/.

13 ASA. (2017, 5 avril). La privation de sommeil peut entraîner une perte de la formation osseuse. Extrait de l’American Sleep Association : https://www.sleepassociation.org/sleep-news/sleep-deprivation-can-lead-loss-bone-formation

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0